Articles

Six fois un : gagner du temps

Ce billet a pour objectif de dresser une liste de « 1 » pour gagner du temps dans ses relations avec les autres et pour vraiment avancer sur ses priorités. 1 signifie une chose, un temps, une fois, une durée et LA première place.

« L’enfer c’est les autres » Jean-Paul Sartre

Les 3 C – communication, convivialité, correspondance atomisent et déstructurent votre temps.

« Une minute ne signifie jamais une minute » Alec Mackenzie et vous le savez bien. 1 conseil : gardez le silence quand vous entendez cette phrase ou comptez lentement jusqu’à trois avant de répondre. L’impétrant qui est impatient sera déjà parti !

Un temps calme : Nos enfants apprennent à la crèche pour faciliter la « socialisation » à vivre des « temps calmes » solitaires, silencieux et somnolents pendant les deux siestes du matin et de l’après-midi. 1 conseil : vivez un temps calme par demi-journée. Trois minutes suffisent en arrêtant de faire, de penser et d’imaginer…

Un  temps protégé : la première chose que vous faites le matin est de lire vos mails, que vous avez déjà survolé sur votre smartphone… 1 conseil : allumez votre smartphone et votre messagerie à 10 heures. Vous gagnerez 1 heure de tranquillité à consacrer « seul » à votre priorité « 1 ».

Que vais-je faire de bien aujourd’hui ? » Benjamin Franklin

Faites les choses dans l’ordre. Posez-vous la « bonne question » du matin, tout le reste suivra.

Un « Que vais-je faire de bien aujourd’hui ? » était la question que se posait Benjamin chaque matin à cinq heures du matin, après sa prière… 1 conseil : identifiez une chose de bien à faire aujourd’hui !

Un définit LA priorité ou mieux LA tâche importante 1 conseil : pensez la veille, avant de dormir, votre priorité du lendemain

Premier est un nombre ordinal définissant la première place dans une série. Prenez votre place : voyagez en « première » 1 conseil : Faites en premier votre priorité 1″ et consacrez-lui au moins 1 heure par jour, le matin avant 10 heures par exemple 😉

 

 

100 jours pour changer !

La « théorie des 100 jours » a été popularisée par Milton et Rose Friedman analysant comment les gouvernements élus démocratiquement ont réellement réformé leur pays. En fait, la formule complète : 10 ministres, 10 mesures, 100 jours. La réforme suit une courbe décroissante en fonction du temps pour un individu comme pour un réformateur.

100 jours pour changer

Au delà de la « surprise » du changement la « routine » l’emporte et avec elle la velléité de changer. En trois mois, Roosevelt lança le New Deal, Pierre Mendès-France a mis fin à la guerre d’Indochine dans ce délai, le 7 mai 1954 et Mitterrand a lancé dans le premier mois 90 de ses « 110 propositions »… Les 20 autres étaient inapplicables…En 1988, Michel Rocard imposait la CSG et le RMI. A l’inverse, les « rois fainéants », Jacques Chirac élu avec 92% des voix ou Lionel Jospin bénéficiant de la croissance 2000 ont peut réformé « en donnant du temps au temps »…

10 actions à conduire par an.

Pour un individu, l’essentiel est donc de définir 2/3 priorités par trimestre et de s’y tenir.

1 – Quatre fois par an : faites une liste de vos objectifs réalisables, mesurables et concrets. Ces trois critères qualifient de vrais objectifs au delà des intentions, des prévisions ou des souhaits. Décidez l’ordre de vos priorités pour rester maître de votre calendrier.

2 – Chaque jour :  Faites une chose de bien par jour et demandez-vous le soir, ce que vous avez fait de bien aujourd’hui ! Faites en premier ce qui est prioritaire chaque jour et consacrez une heure par jour à votre priorité du mois. La moitié de votre temps  journalier est « gaspillé » dans des vraies pressions cachant des « fausses urgences » !

3 – Chaque mois : faites avancer une étape d’un projet correspondant à votre priorité.

Les trois enseignements de cette théorie : faites une chose de bien par jour, préservez une heure par jour pour votre priorité, consacrez 80% de votre temps à faire votre travail.